inscription lettre GES
ABONNEZ-VOUS
GRATUITEMENT !

Depuis le début de la journée nous avons émis
tonnes de CO2

Plongez au coeurs des archives du climat


(Mot de plus de 3 lettres exemple: gaz carbonique)
L'USINE à GES La rédaction Les rubriques Lectorat  


Créée, en 2004, par Volodia Opritchnik et Thierry Kazazian, L’Usine à GES est la seule lettre professionnelle francophone dédiée aux changements climatiques. Lettre électronique mensuelle, L’Usine à GES est publiée dix fois par an.
Rédigée par les journalistes d’Energograd, L’Usine à GES est indépendante de toute entreprise, groupe de pression ou institution. Energograd assurant, seule, son financement et sa diffusion.
Reçue, chaque, mois par plus de 10 000 internautes français et européens, L’Usine à GES présente l’actualité climatique sous ses principaux angles:

  • scientifique
  • politique
  • économique
  • juridique.

 Médium francophone de référence, L’Usine à GES est devenue le lieu d’expression favori de ceux qui font l’actualité climatique mondiale.
Nicholas Stern, Roger Guesnerie, Emmanuel Le Roy Ladurie, Lord Ron Oxburgh, Yves-René Nanot, Andrew Gould, Rajendra Pachaury, Yvo de Boer, Raul Estrada, Connie Hedegaard, Jos Delbeke  ont choisi les colonnes de L’Usine à GES pour s’exprimer.

 
EN BREF

L’OCDE met au coup d'arrêt au charbon

Les 34 membres de l'OCDE se sont accordés sur l'arrêt des subventions publiques aux centrales à charbon à bas rendement. En revanche, des aides à l'export pourront continuer d'être allouées aux centrales à haut rendement et celles équipées de CSC.


Pascal Canfin passe au WWF

L'ancien ministre chargé du développement rebondit. Après avoir trouvé un job au World Resources Institute, en qualité de conseiller climat, Pascal Canfin prendra la direction générale de la branche française du WWF, après la COP 21.


12 %

C'est le pourcentage d'émissions mondiales de gaz à effet de serre d'origine anthropiques qui sont actuellement régulées via une taxe carbone ou un systèmes de quotas.


Nous avons réchauffé le climat de 1°C

Selon les calculs du Met Office, la température moyenne globale à la surface de la Planète, pour l’année 2015, devrait être supérieure de plus de 1 °C aux moyennes de température observées entre 1850 et 1900. L’influence du phénomène El Niño en cours est en partie responsable de ce coup de chaleur. Mais cela ne suffit pas. S’établissant, pour 2014, à 397,7 ppm, la concentration moyenne de CO2 dans l’atmosphère atteint un niveau record, assure l’OMM, dans la dernière édition de son bulletin sur les GES.


L’Energiewende, la suite

Quelques jours à peine après la fin de la COP21, le gouvernement allemand a annoncé la publication prochaine de sa nouvelle politique énergétique. Attendue pour l’été 2016, la suite de l’Energiewende devrait notamment permettre la sortie totale du charbon d’ici à 2050, a laissé
entendre la ministre de l’Environnement Barbara Hendricks.


Le Parlement confirme la hausse de la taxe carbone

Adopté le 17 décembre, le projet de loi de finances rectificative confirme
l’échelonnement de la hausse de la taxe carbone de 2017 à 2019, réintroduite par la Commission des finances à hauteur de 30,50 euros en 2017, 39 euros en 2018 et 47,50 euros en 2019. Ceci correspond  à l’objectif, prévu par la loi de transition énergétique, d’atteindre 56 euros en 2020.


2016 encore plus chaude que 2015

Selon une projection publiée mi-décembre par le Met Office (l'équivalent britannique de Météo France), la température moyenne globale devrait flirter, l’an prochain, avec les 15 °C, battant du même coup le record de chaleur, établi en 2015.


 
 
 
 
Réalisation de sites web